Archive for the ‘Interview’ Category

Lev L. Spiro revient sur son métier de réalisateur !

August 16, 2010 - 6:33 pm Comments Off

Divers

Allociné Séries : Vous avez réalisé un certain nombre d’épisodes pour beaucoup de séries télévisées, pourriez-vous nous en citer quelques unes ?
Lev L. Spiro: Alors Weeds, Newport Beach, Earl, Arrested Development, Gilmore Girls, Ugly Betty, hum… il y en a beaucoup ! Tout le monde déteste Chris, Popular, Everwood, Dawson… j’en oublie certainement (rires)

Laquelle de ces séries avez-vous préféré tourner ?
Mes préférés sont Weeds et Arrested Development parce que les scénarios sont tellement bons et judicieux. Quand les scripts sont solides, ça rend la réalisation beaucoup plus amusante. De plus, les acteurs sont vraiment excellents. Ce que j’aime bien faire aussi, ce sont les pilotes et les longs métrages pour la télévision. Donc ces deux dernières années, j’ai réalisé deux films pour Disney Channel, qui sont destinés aux enfants, mais nous essayons aussi de les rendre amusants pour les parents. J’ai ainsi réalisé Les Sorciers de Waverly Place : Le film (2009) et Minutemen, les Justiciers du temps (2008).

Quelle est votre spécialité ? Plutôt la comédie… ?
Je pense que maintenant, effectivement, ma spécialité serait plutôt la comédie. Pendant longtemps, j’ai travaillé sur des dramas et des comédies. Puis, un jour est arrivé la série Malcolm, qui est une single-camera comedy (ndlr : comédie filmée à une seule caméra, un seul cadreur, sans public) et qui est devenue très populaire. Avant cela, la plupart des comédies étaient filmées avec plusieurs caméras, devant un vrai public et des rires enregistrés, ce que personnellement je ne faisais pas, je travaillais déjà avec une seule caméra. Et donc quand les single-camera comedy sont devenues à la mode, je faisais parti de la douzaine de réalisateurs qui étaient engagés pour réaliser ces séries parce que les studios pensaient que les réalisateurs qui travaillaient avec plusieurs caméra ne savaient pas faire d’autres types de réalisation, ce qui est vrai parce que c’est vraiment différent. Et de la même façon, les réalisateurs de dramas qui utilisaient plusieurs caméras, ne savaient pas faire ce genre de comédies, ce qui est également vrai, en grande partie. Même si certains peuvent faire les deux. Je suis donc devenu un de ces réalisateurs qu’ils ont engagés pour faire ces single-camera comedy et je tournais 80% de comédies et 20% de dramas. Et maintenant je suis plus attaché aux comédies, même si avant je faisais les deux.

Pouvez-vous nous expliquer comment se passe la réalisation d’un épisode de séries aux États-Unis ? Combien de temps avez-vous ? Comment vous organisez-vous ?
Pour une comédie, comme Weeds par exemple, j’ai cinq jours pour préparer l’épisode, trouver les figurants, le lieu du tournage, mais aussi, et c’est ce qui est vraiment important pour moi, planifier le tournage. Comment est-ce que je vais tourner chaque scène?, etc. De cette façon, une fois que je suis sur le plateau, je sais exactement comment je vais m’y prendre. Donc nous avons cinq jours pour préparer tout cela, mais aussi réfléchir aux accessoires dont nous allons avoir besoin, la disposition des lumières, les cascades, les effets spéciaux, comme les coups de feu ou ce genre de choses. Après quoi, nous avons encore cinq jours pour tourner. Pratiquement toutes les single-camera comedy sont tournées en cinq jours. S’il s’agit d’un pilote, nous pouvons avoir six jours. En ce qui me concerne, le plus long délai que j’ai eu pour un pilote fut de neuf jours, mais il s’agissait d’un pilote très sophistiqué et couteux. Une fois que le tournage de l’épisode est terminé, nous avons deux jours pour le montage. En fait, quand nous sommes encore dans la réalisation, un premier monteur s’occupe de couper les scènes, puis il me montre son premier montage, après quoi j’ai deux jours pour voir avec lui et les autres réalisateurs quel sera le montage final que nous montrerons aux producteurs. Au final, cela prend donc au maximum trois semaines pour faire un épisode.

Quels sont vos projets pour cette saison?
Je travaille sur une série qui s’appelle Blue Mountain State, qui est diffusée sur Spike TV. J’ai également réalisé un pilote qui s’appelle The Hard Life. Et le prochain show sur lequel je vais travailler est une comédie d’une heure, qui s’intitule Glory Daze, et qui traitera de la vie à l’université et les étudiants en première année, c’est assez proche du film American College. Je ne sais pas encore quand nous allons commencer ce tournage, peut être en Octobre.

En tant que spectateur, quelles sont vos séries préférées ?
Il y a une série vraiment magnifique que j’ai découverte cet été, qui s’appelle Justified, avec Timothy Olyphant. J’aime vraiment cette série, elle est très intelligente, drôle et sexy, c’est très nouveau je trouve. J’aime beaucoup le fait que le crime rejoigne d’une certaine façon la comédie. J’ai aussi suivi Les Tudors, j’apprécie les drames historiques. J’aime également énormément Top Gear, une émission anglaise très drôle sur les voitures. Mais, en réalité, il n’y a pas beaucoup d’autres séries que j’aime regarder. Mon métier étant de faire des séries, quand j’ai du temps libre, je préfère lire un livre, voir un film ou faire du vélo (rires). Mais ma femme (ndlr: Melissa Rosenberg, scénariste, entres autres, de Dexter, mais aussi de la saga Twilight) regarde beaucoup la télévision, chaque soir en fait. Donc souvent je me joins à elle et nous la regardons ensemble, c’est comme cela que j’ai découvert Les Tudors et Justified.

Propos recueillis à Paris en Juillet 2010 – Lien Allociné

(News Ciné) Twilight – Chapitre 3 : Convention et Révélation(s) !

July 13, 2010 - 9:50 pm Comments Off

TwilightConvention

Les 2, 3 et 4 Juillet avait lieu, au Palais de Arts et des Congrès d’Issy-les-Moulineaux, la convention officielle Twilight 2010, organisée en partenariat par l’équipe d’Ultimart Convention, celle de M6 vidéo et de SND, distributeur de la franchise. Les fans étaient, bien entendu, au rendez-vous et nous aussi ! Des guests très spéciaux ont également répondu à l’invitation, puisque quatre acteurs de la saga Twilight étaient présents, ainsi que la scénariste des différents opus ! Nous vous proposons donc de revenir sur cet évènement, qui s’est donc tenu quelques jours avant la sortie dans les salles françaises du troisième volet de la saga : Hésitation ! Et de découvrir les “Révélations” que nous a faites l’équipe de la saga, présente pour l’occasion.

Twilight 2010, avec les fans

Malgré la chaleur, quelques malaises et la déception de certain(e)s de ne pas croiser Kristen Stewart, Robert Pattinson ou encore Taylor Lautner, la bonne humeur, l’excitation et le plaisir d’être entre fans étaient au rendez-vous de cette réunion de Twilighters de tous horizons. Et on félicite tout d’abord les protagonistes pour leur organisation hors-pair et la mise en place d’un programme pour le moins alléchant !

En effet, il fallait déjà compter sur la présence de pas moins de quatre invités très attendus : Michael Welch (alias l’humain Mike Newton), Edi Gathegi (alias le vampire Laurent), Daniel Cudmore (alias le vampire Félix) et Alex Meraz (alias le loup Paul). Enfin, véritable surprise pour les fans et en exclusivité pour la France, Melissa Rosenberg, la scénariste des quatre opus est venue s’ajouter à la liste des guests. D’autres traitements de faveur attendaient les participants, notamment une installation toute particulière, qu’ils pouvaient découvrir dans la salle du premier étage : quelques costumes, utilisés pour les deux premiers films, étaient effectivement en vitrine, ainsi que… la fameuse tente qui a servi lors du tournage d’Hésitation !

TwilightConvention

Demandez le programme !
Qui dit convention, dit également un grand nombre de rendez-vous à ne pas manquer ! Pour peut-être donner l’eau à la bouche des fans qui n’ont pas pu venir et motiver ceux qui restent réticents, voici un aperçu des moments forts de la deuxième journée de la convention :

10h30 – 10h45 : Spectacle d’ouverture
10h45 – 11h30 : Questions-Réponses avec Michael Welch, Edi Gathegi et Daniel Cudmore
11h45 – 13h30 : Photoshoot avec Michael Welch et Daniel Cudmore, séance de dédicace avec Edi Gathegi
14h30 – 16h30 : Photoshoot avec Edi Gathegi, Alex Meraz et Melissa Rosenberg (jusqu’à 16h), séance de dédicace avec Michael Welch et Daniel Cudmore
16h – 16h45 : Questions-Réponses avec Melissa Rosenberg
16h45 – 17h30 : Questions-Réponses avec Alex Meraz
17h30 – 18h : Défilé du cosplay
17h30 – 19h15 : Séance de dédicace avec Alex Meraz et Melissa Rosenberg

Rapide résumé en images !
Parce que les images sont souvent plus parlantes que les mots, voici un petit aperçu tout en musique de ce qui s’est passé pendant le weekend.

Twilight 2010, en backstage – Partie 1 : Hésitation

De notre côté, nous avons donc pu passer dans les loges et partager quelques moments avec trois des acteurs (Michael Welch, Alex Meraz et Daniel Cudmore), ainsi qu’avec la scénariste, Melissa Rosenberg, le temps de leur poser quelques questions…

TwilightConvention

“Hésitation” : le meilleur des trois films de la saga Twilight?
Michael Welch : Oui, je suis totalement d’accord. L’histoire est vraiment riche et contient tous les éléments des deux premiers, mais ajoute aussi beaucoup de choses. L’action est vraiment incroyable ! Tout va beaucoup plus vite. Il y a beaucoup de personnages et on revient aussi dans le passé, pour voir comment les Cullen ont été transformés. Beaucoup de choses se passent, mais ça ne concerne pas vraiment les lycéens et donc mon personnage.
Alex Meraz : Je suis d’accord et le reste des acteurs le sont aussi. En fait, je pense que c’est le meilleur des quatre livres de la saga et tous les fans avouent volontiers que c’est celui qu’ils ont préféré. Avec Hésitation, on a la sensation d’arriver au point fort de l’histoire et on se dit “Wahou”, c’est génial ! Je pense que c’est parfait pour un film. Et c’était très amusant à tourner.
Daniel Cudmore : Je pense que ce livre est très populaire. Beaucoup de personnes l’ont aimé et moi aussi d’ailleurs, en partie par rapport à cette histoire de revanche, qui donne un côté beaucoup plus sombre et agressif.
Melissa Rosenberg : Absolument ! Je pense que c’est en grande partie grâce au livre. “Eclipse” est d’ailleurs mon livre préféré de la saga et je pense que toute l’histoire arrive à son point culminant dans ce troisième opus. Il y a beaucoup de conflits, de choses qui arrivent et que l’on attendait depuis le début. Donc tout cela fait que ça devient très excitant.

TwilightConvention

Que se passe-t-il pour vos personnages, dans ce troisième opus ?
Michael Welch : Mon personnage, Mike Newton, s’est résolu au fait qu’il ne finira probablement pas avec Bella (Rires). Donc il en arrive au point de devoir faire un choix : est-ce qu’il veut Bella dans sa vie, en tant qu’amie ou est-ce que ce n’est pas assez pour lui ? Et il décide qu’il vaudrait mieux pour lui de la garder en tant qu’ami, qu’elle reste dans sa vie, plutôt que de ne pas l’avoir du tout.
Alex Meraz : Il ne m’arrive pas grand-chose, du moins à Paul, sous sa forme humaine (Rires). Mais il y a une belle progression, je trouve, de façon générale pour la meute des loups. Ils sont déterminés à honorer le traité qu’ils ont passé avec la famille Cullen. Mais dans Hésitation, les loups et les Cullen doivent joindre leurs forces et mettre de côté le traité pour se battre contre une nouvelle menace. C’est un pas-de-géant du point de vue de la meute. Cela montre une évolution de notre part.
Daniel Cudmore : Les Volturi sont là parce qu’ils savent ce qui se passe à Seattle, donc nous venons observer et émettre un jugement sur tout cela. Mon personnage est plutôt en désaccord avec Jane (Dakota Fanning) et ce qu’elle veut faire. Nous sommes aussi là pour voir si Bella a été transformée.

TwilightConvention

Aviez-vous lu les livres, avant de tourner la saga ?
Michael Welch : Pas avant, mais après oui ! (Rires) A vrai dire, je n’avais jamais entendu parler des livres avant que le film ne soit en projet. Mais à partir du moment où j’ai fait parti de la franchise, j’ai lu chaque livre un par un, au fur et à mesure que l’on tournait les films.
Alex Meraz : Quand j’ai passé l’audition pour Tentation, il y avait assez d’éléments dans le script pour comprendre ce qui se passait et cela m’a suffit pour savoir ce que j’avais à faire, pour montrer mes compétences d’acteurs. Puis, j’ai eu le rôle et à partir de là j’ai lu les quatre livres, pour connaître l’histoire, mais aussi en guise de respect envers l’auteur et les fans. Je voulais savoir ce que j’étais en train de faire, pouvoir parler de ces choses et avoir un vrai échange avec les fans.
Daniel Cudmore : Je les ai lus après, parce que ce n’est pas vraiment le genre de livres que je lis habituellement. Mais je voulais rendre justice à l’histoire en les lisant, savoir et comprendre ce qu’il se passait. Je pense que c’est vraiment nécessaire. On a besoin de s’imprégner de l’univers, de comprendre qui sont ses personnages, pourquoi ils s’aiment tellement, etc.

Twilight 2010, en backstage – Partie 2 : Révélation(s)

La présence de la scénariste lors de la convention était une véritable aubaine, puisque depuis que l’on sait que le dernier opus sera divisé en deux parties, les rumeurs et les questions vont bon train pour savoir comment l’équipe du film s’y prendra… Nous en avons alors profité pour poser la question à Melissa Rosenberg, mais également celles que beaucoup se posent sur l’adaptation en général et celle de “Révélations” en particulier…

TwilightConvention

Pouvez-vous nous parler de votre travail d’adaptation ? Comment cela se passe-t-il avec Stephenie Meyer ?
Melissa Rosenberg : Tout au long de mon travail, j’échange beaucoup avec Stephenie Meyer. Je commence d’abord par écrire les grandes lignes du script, de façon très, très détaillées. Je mets en place toutes mes idées et je contacte beaucoup Stephenie Meyer, notamment lorsque je suis bloquée. Je lui demande de m’expliquer certaines choses, comme ce que font les Volturi dans ce livre ou ce qui se passe avec les nouveaux nés. Elle me donne alors des pistes, des idées sur lesquelles je peux travailler. Ensuite, j’envoie ce premier jet aux producteurs et à Stephenie Meyer, ils me renvoient à leur tour des notes sur ce que j’ai pu écrire. Nous continuons nos échanges jusqu’à ce que ça corresponde aux souhaits de tout le monde. A partir de là, j’écris le script à proprement parlé et les échanges continuent. Stephenie Meyer est donc impliquée du début à la fin de ce travail.

- !! ATTENTION : ALERTE SPOILERS !! -

Nous savons désormais que le dernier opus, “Révélation”, sera divisé en deux films. Savez-vous déjà comment vous allez vous y prendre ?
Pour moi, il y a une séparation naturelle dans le livre. Je ne sais pas encore exactement à quel moment nous allons nous arrêter dans le premier film, mais dans la première partie du livre “Révélation”, Bella est humaine, tout juste mariée et enceinte ; tandis que dans la deuxième partie, c’est un vampire et une mère. Donc quelque part dans cette transition, il y a une séparation naturelle. Mais je ne sais pas encore exactement où elle va se faire. On y travaille.

Allez-vous conserver le livre de Jacob ?
Non, nous n’allons pas le conserver. Hésitation est un bon moyen d’introduire le livre de Jacob, parce que dans ce film, nous commençons à nous éloigner du simple point de vue de Bella. Nous allons voir celui des nouveaux nés, des Volturi… nous commençons vraiment à nous éloigner de son point de vue à elle seule. Donc dans Révélation, le fait d’avoir la vision de Jacob sur ce qui se passera se fera presque naturellement. Nous aurons aussi peut-être le plaisir de partager d’autres points de vue…

Le dernier opus est vraiment plus sombre, plus violent et plus adulte que les trois autres livres. Allez-vous garder ces différents aspects dans l’adaptation ?
Oui, absolument ! Je pense que nous pouvons faire un film plus adulte, plus violent et plus sexy, tout en restant accessible aux plus jeunes. En réalité, je n’aime pas voir des litres de sang partout, je ne trouve pas que cela soit nécessaire. Je trouve au contraire que tout montrer enlève le suspense, l’effroi… Je préfère que l’on voie tout cela à travers Bella. Néanmoins tout sera là, nous ne sommes absolument pas timide par rapport à tout cela. Nous verrons par exemple la scène d’amour entre Edward et Bella, et les plumes seront au rendez-vous ! (Rires) Tout comme la scène de l’accouchement, qui sera filmée selon les directives du réalisateur. Mais nous sommes tous d’accord pour que cette scène apparaisse dans le film, et qu’elle soit la plus proche possible du livre. Il faudra donc s’attendre à une scène d’horreur !

Reportage et propos recueillis par Céline Chahinian – Lien Allociné

Michelle Trachtenberg passe à l'âge adulte avec Mercy

April 23, 2010 - 9:30 pm Comments Off

Michelle Trachtenberg

Les téléspectateurs vous ont littéralement vu grandir à l’écran de “Buffy contre les vampires”, au personnage de lycéenne dans “Gossip Girl”, à celui d’une professionnelle dans “Mercy”. Est-ce une évolution facile à vivre pour vous ?
Michelle Trachtenberg : C’est une vraie évolution dans le temps. Je vais avoir 25 ans cette année et Chloe, mon personnage dans Mercy, a 25 ans. Donc en réalité, c’est tout à fait naturel. J’ai pratiquement toujours joué une personne de mon âge. Parfois, je joue quelqu’un d’un peu plus âgé.

Vous êtes-vous renseigné sur le travail d’infirmière avant de participer à “Mercy” ?
Michelle Trachtenberg Pas vraiment. Enfin, je n’ai lu que quelques blogs que des infirmières ont écrits, parce que je désirais me concentrer davantage sur le retentissement émotionnel que les infirmières devaient endurer, plutôt que sur l’aspect médical de ce métier. Nous avons donc des experts médicaux sur le plateau, qui nous accompagnent durant les procédures et le reste. On a droit à des cours intensifs avant chaque scène, parce que pour être tout à fait honnête, je ne pourrai jamais réussir à me souvenir de plusieurs mois de formation médicale. Il ne s’agit pas de la profession que j’ai choisie, donc nous avons tout le temps des personnes avec nous, qui s’assurent que nous ferons les choses comme il le faut.

Qu’est-ce qui vous a le plus frappé dans ce que vous avez pu lire sur les blogs ? Y avait-il des choses qui vous ont aidé à pouvoir jouer Chloe ?
Et bien, il y a différentes façons pour les infirmières d’accepter la mort d’un patient. Certaines essaient de s’en dissocier complètement et d’autres vont énormément s’en soucier. Chloe fait, sans aucun doute, partie de celle qui s’en soucie trop. Donc, sur ces blogs, elles parlent tout simplement des différentes répercussions qu’il peut y avoir quand on s’inquiète, parce qu’il y a tellement des choses pour lesquelles on se sent concerné dans le domaine médical. Mais à côté de cela, il y a aussi la vie, donc elles essaient de se focaliser sur le positif. C’est certain que la mort affecte Chloe, mais avec chacun des nouveaux patients, elle se concentre sur le positif, parce qu’elle poursuit sa route et essaie d’aider les autres. Il y a ainsi un mélange d’émotions et le fait d’arriver dans le service des urgences va certainement lui en coûter beaucoup d’un point de vue émotionnel.

Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce projet, le thème ou le fait de travailler avec Gail Berman, la productrice exécutive, ou… ?
Michelle Trachtenberg Gail Berman est extraordinaire. Elle fait partie de ma vie depuis 10 ans maintenant, depuis Buffy contre les vampires bien sûr [au moment où Gail Berman faisait partie de la Fox, la chaîne qui produisait la série]. J’avais 14 ans quand j’ai commencé (à jouer dans Buffy), j’ai 25 ans maintenant, donc Gail Berman a sans aucun doute joué un rôle majeur dans ma carrière. C’est, à l’origine, la raison pour laquelle j’ai lu le script (de Mercy), parce qu’en réalité, je ne voulais pas vraiment rejoindre une série télévisée. J’étais vraiment contente d’avoir un rôle récurrent dans Gossip Girl, mais Gail Berman a un goût exquis en la matière. De plus, Liz Heldens (créatrice et productrice exécutive de Mercy) est devenu quelqu’un d’hautement prônée, de plus j’étais vraiment attirée par le fait qu’il s’agisse d’une série sur trois femmes qui tiennent les commandes.

Comment est-ce de tourner dans le New Jersey ?
C’est vraiment agréable d’être sur la côte est. Je pense que c’est bien de tourner une série à l’endroit où elle a effectivement lieu. Cela arrive rarement. Le seul inconvénient tient probablement dans le fait que lorsqu’il y a de la neige par terre dans la série, c’est de la vraie neige et donc il fait très froid.

Qu’est-ce que cela fait de faire partie d’un casting comme celui de “Mercy” ?
En réalité, nous sentons que nous sommes nombreux, mais on nous donne à tous la même attention dans chacun des épisodes. Donc personne n’a l’impression d’être mis à l’encart. Ils prennent grand soin de donner aux différents personnages quelque chose à faire.

Avez-vous d’autres projets en ce moment ?
Oui. J’ai joué dans Top Cops avec Bruce Willis et Tracy Morgan. J’y interprète la fille de Bruce Willis.

Vous y jouez davantage la comédie ?
Oui. Le personnage n’est pas forcément comique, mais il s’agit d’une comédie. Je ne sais pas vraiment ce qui a été gardé dans le film, parce qu’il y a eu beaucoup d’improvisations, c’était vraiment très drôle.

Avez-vous lu les comics de “Buffy” ?
Non (Rires).

Propos recueillis par Emmanuel Itier, traduits de l’anglais – Lien Allociné