Lev L. Spiro revient sur son métier de réalisateur !

August 16, 2010 - 6:33 pm Comments Off

Divers

Allociné Séries : Vous avez réalisé un certain nombre d’épisodes pour beaucoup de séries télévisées, pourriez-vous nous en citer quelques unes ?
Lev L. Spiro: Alors Weeds, Newport Beach, Earl, Arrested Development, Gilmore Girls, Ugly Betty, hum… il y en a beaucoup ! Tout le monde déteste Chris, Popular, Everwood, Dawson… j’en oublie certainement (rires)

Laquelle de ces séries avez-vous préféré tourner ?
Mes préférés sont Weeds et Arrested Development parce que les scénarios sont tellement bons et judicieux. Quand les scripts sont solides, ça rend la réalisation beaucoup plus amusante. De plus, les acteurs sont vraiment excellents. Ce que j’aime bien faire aussi, ce sont les pilotes et les longs métrages pour la télévision. Donc ces deux dernières années, j’ai réalisé deux films pour Disney Channel, qui sont destinés aux enfants, mais nous essayons aussi de les rendre amusants pour les parents. J’ai ainsi réalisé Les Sorciers de Waverly Place : Le film (2009) et Minutemen, les Justiciers du temps (2008).

Quelle est votre spécialité ? Plutôt la comédie… ?
Je pense que maintenant, effectivement, ma spécialité serait plutôt la comédie. Pendant longtemps, j’ai travaillé sur des dramas et des comédies. Puis, un jour est arrivé la série Malcolm, qui est une single-camera comedy (ndlr : comédie filmée à une seule caméra, un seul cadreur, sans public) et qui est devenue très populaire. Avant cela, la plupart des comédies étaient filmées avec plusieurs caméras, devant un vrai public et des rires enregistrés, ce que personnellement je ne faisais pas, je travaillais déjà avec une seule caméra. Et donc quand les single-camera comedy sont devenues à la mode, je faisais parti de la douzaine de réalisateurs qui étaient engagés pour réaliser ces séries parce que les studios pensaient que les réalisateurs qui travaillaient avec plusieurs caméra ne savaient pas faire d’autres types de réalisation, ce qui est vrai parce que c’est vraiment différent. Et de la même façon, les réalisateurs de dramas qui utilisaient plusieurs caméras, ne savaient pas faire ce genre de comédies, ce qui est également vrai, en grande partie. Même si certains peuvent faire les deux. Je suis donc devenu un de ces réalisateurs qu’ils ont engagés pour faire ces single-camera comedy et je tournais 80% de comédies et 20% de dramas. Et maintenant je suis plus attaché aux comédies, même si avant je faisais les deux.

Pouvez-vous nous expliquer comment se passe la réalisation d’un épisode de séries aux États-Unis ? Combien de temps avez-vous ? Comment vous organisez-vous ?
Pour une comédie, comme Weeds par exemple, j’ai cinq jours pour préparer l’épisode, trouver les figurants, le lieu du tournage, mais aussi, et c’est ce qui est vraiment important pour moi, planifier le tournage. Comment est-ce que je vais tourner chaque scène?, etc. De cette façon, une fois que je suis sur le plateau, je sais exactement comment je vais m’y prendre. Donc nous avons cinq jours pour préparer tout cela, mais aussi réfléchir aux accessoires dont nous allons avoir besoin, la disposition des lumières, les cascades, les effets spéciaux, comme les coups de feu ou ce genre de choses. Après quoi, nous avons encore cinq jours pour tourner. Pratiquement toutes les single-camera comedy sont tournées en cinq jours. S’il s’agit d’un pilote, nous pouvons avoir six jours. En ce qui me concerne, le plus long délai que j’ai eu pour un pilote fut de neuf jours, mais il s’agissait d’un pilote très sophistiqué et couteux. Une fois que le tournage de l’épisode est terminé, nous avons deux jours pour le montage. En fait, quand nous sommes encore dans la réalisation, un premier monteur s’occupe de couper les scènes, puis il me montre son premier montage, après quoi j’ai deux jours pour voir avec lui et les autres réalisateurs quel sera le montage final que nous montrerons aux producteurs. Au final, cela prend donc au maximum trois semaines pour faire un épisode.

Quels sont vos projets pour cette saison?
Je travaille sur une série qui s’appelle Blue Mountain State, qui est diffusée sur Spike TV. J’ai également réalisé un pilote qui s’appelle The Hard Life. Et le prochain show sur lequel je vais travailler est une comédie d’une heure, qui s’intitule Glory Daze, et qui traitera de la vie à l’université et les étudiants en première année, c’est assez proche du film American College. Je ne sais pas encore quand nous allons commencer ce tournage, peut être en Octobre.

En tant que spectateur, quelles sont vos séries préférées ?
Il y a une série vraiment magnifique que j’ai découverte cet été, qui s’appelle Justified, avec Timothy Olyphant. J’aime vraiment cette série, elle est très intelligente, drôle et sexy, c’est très nouveau je trouve. J’aime beaucoup le fait que le crime rejoigne d’une certaine façon la comédie. J’ai aussi suivi Les Tudors, j’apprécie les drames historiques. J’aime également énormément Top Gear, une émission anglaise très drôle sur les voitures. Mais, en réalité, il n’y a pas beaucoup d’autres séries que j’aime regarder. Mon métier étant de faire des séries, quand j’ai du temps libre, je préfère lire un livre, voir un film ou faire du vélo (rires). Mais ma femme (ndlr: Melissa Rosenberg, scénariste, entres autres, de Dexter, mais aussi de la saga Twilight) regarde beaucoup la télévision, chaque soir en fait. Donc souvent je me joins à elle et nous la regardons ensemble, c’est comme cela que j’ai découvert Les Tudors et Justified.

Propos recueillis à Paris en Juillet 2010 – Lien Allociné

Comments are closed.